Le TREC

L’histoire du TREC

Le T.R.E.C., Technique de Randonnées Equestres de Compétition, est un sport jeune et en plein essor. En 1975, Dominique Romande décide de créer une compétition ouverte à tous les meilleurs cavaliers randonneurs. Cette compétition a pour but de confronter les cavaliers à toutes les difficultés rencontrées en extérieur. Pendant longtemps, des rencontres officieuses de ce type s’organisent et attirent un nombre de plus en plus croissant d’amateurs. Ce n’est que dix ans plus tard qu’a lieu, dans la Drôme, la première édition des championnats de France de T.R.E.C. Aujourd’hui, ce sport commence enfin à connaître la renommée qu’il mérite en s’exportant au-delà de nos frontières avec la création d’un championnat d’Europe de T.R.E.C.

Concours de trec

L’objectif

Le but de cette discipline est de mettre en évidence les compétences du cavalier à préparer et à connaître sa monture et son matériel et à s’orienter.

Les épreuves

Le T.R.E.C. se compose de quatre épreuves réparties sur deux jours qui sont le P.O.R. (Parcours d’Orientation et de Régularité), le P.T.R. (Parcours en Terrain Varié), le test des maîtrises des allures et l’épreuve de présentation.

P.O.R. – Parcours d’Orientation et de Régularité:

Il s’agit de savoir s’orienter à l’aide d’une carte topographique et d’une boussole sur un circuit balisé de 40 à 60 kilomètres. Cette épreuve s’effectue de jour ou de nuit, uniquement pour les cavaliers de haut niveau. Les concurrents ne découvrent l’itinéraire du parcours que vingt minutes avant le départ. Des points de contrôles sont disséminés tout au long du parcours à l’insu des participants. Leurs fonctions étant de sanctionner les cavaliers qui se sont trompés d’itinéraire et de noter leur heure de passage. Le cavalier doit savoir adapter l’allure de son cheval selon le type de terrain. Les vitesses imposées sont comprises entre 6 et 12km/heure. Au début de l’épreuve, chaque cavalier reçoit un capital de 240 points. A la fin du parcours, le jury calculera le nombre de points gagnés ou perdus suivant les pénalités suivantes :

– en parcours de jour : chaque minute d’avance ou de retard 2 points/minute, un contrôle pris dans le sens contraire 50 points et manquer un point de contrôle 100 points.

– en parcours de nuit : chaque minute d’avance ou de retard 1 point/minute, pour un retard, un contrôle pris dans le mauvais sens 25 points et pour un point de contrôle manqué 50 points.

Trec : la suite

Les équitations
ClassiqueDoma vaqueraWesternLes jeux équestres
Le saut d'obstacleReining
Le dressageBarrel Racing
Le concours complet d'équitation : Partie 1Le Trail
Le concours complet d'équitation : partie 2Bull Riding
Le TREC : Partie 1Equipement
Le TREC : Partie 2

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

7 − 2 =