Accueil / GARDIENNAGE DE CHEVAUX EN PATURE : CE QU’IL EST IMPORTANT DE SAVOIR

GARDIENNAGE DE CHEVAUX EN PATURE : CE QU’IL EST IMPORTANT DE SAVOIR

Il ne suffit pas de détenir un lopin de terre pour pouvoir prétendre y accueillir en pâturage un ou plusieurs équidés. Que vous soyez propriétaire du cheval ou simple gardien, certaines règles devront être observées à la lettre.

Introduire un cheval, ou tout autre équidé, en prairie ou en parc répond aux nécessités innées de cette espèce. Pour bien vivre, cet animal a besoin d’évoluer dans un espace ouvert et naturel où il pourra s’alimenter, favorisant la liberté de ses mouvements, la proximité sociale avec ses semblables et les hommes.

Type et dimension du terrain

Le terrain devra être une aire de pâture, type prairie, parc… Il offrira, en quantité et qualité, une surface et un herbage suffisants relativement au nombre et types d’équidés à héberger, mais aussi au choix d’une gestion en pâturage continu ou tournant. Le ratio de 1 hectare/cheval souvent évoqué ne constitue donc qu’une base d’ajustement. Cet espace devra être obligatoirement clôturé selon les lois et normes en vigueur.

La Clôture 

Son rôle :

Délimiter matériellement la zone dédiée et contrôlée qui sera occupée par les équidés.

Elle assure le maintien des bêtes dans cette zone, les protège d’intrusion pouvant leur être néfastes, cantonne leur entrée à certaines parcelles (en pâturage tournant par exemple) ou favorise la séparation des sujets.

Diversité des modèles et des matériaux :

Haies naturelles, bois, PVC (HorsRail), électriques (clôture australienne, Ruban, Concept Hors’Braid)…

barriere bois chevaux

Cas particulier des fils barbelés

Par décret, la pose de fermeture en fils barbelés (ou ronces) électrifiés est désormais interdite en France.

A noter : L’usage de fil barbelé non électrifié tombe également sous le coup d’une interdiction dans les ERP utilisant des équidés. Idem pour l’utilisation de bois traité à la créosote.

Le choix raisonné d’une cloture chevaux sera déterminé par le terrain et son environnement direct, le nombre et types de ses occupants, et accessoirement des critères esthétiques. N’omettez pas sa fermeture : Portail ou barrière, bois ou acier galva selon les cas.

Equipement de la parcelle

Il doit tenir compte du nombre de bêtes, du volume de fourrage et aliment nécessaire et de la saison.

Alimenter et abreuver :

Elément essentiel et complémentaire en prairie, le ratelier chevaux permet de pallier à tout manque éventuel d’herbe fraîche. Il doit fournir le fourrage nécessaire pour que les équidés puissent conjointement se nourrir. Couvert type cloche, il protègera le foin des intempéries et souillures. A l’acier galvanisé on préfèrera un râtelier de matière plastique moulée, offrant plus de légèreté (déplacement) et résistance aux chocs, et plus sécurisant pour l’animal (risque de blessures).

Cloche à foin

Exemple de cloche à foin

Ces critères guideront aussi le choix des mangeoires, auges et autres abreuvoirs dont la prairie doit disposer en quantité ou volume suffisants.

Abriter :

La mise en place d’abris est rendue obligatoire par les règlementations et charte de bien-être des chevaux vivant en extérieur.

L’abri doit être de taille convenable, solide et confortable pour accueillir et préserver les équidés des conditions climatiques rudes (pluie, vent, soleil) mais aussi des insectes.

En conclusion

Si vous mûrissez le projet de garder un ou plusieurs équidé(s) en pâture, pensez préalablement à tout aménagement à consulter les règlementations de l’urbanisme et les arrêtés préfectoraux. Outre les règles édictées par le Code Rural et le Code Civil, ils vous aviseront de toute caractéristique locale, pour garantir la sécurité de votre installation et veiller à son bon usage, dans le respect de tous, hommes et animaux.

 

Sources législatives :

Décret et arrêté du 30 mars 1979, en application de la loi n° 76-629 du 10 juillet 1976 : « Interdiction sur l’usage de fils barbelés électrifiés »

Articles R 214-17 et R214-18 : « Protection et respect de l’animal en France » du Code Rural

Article A. 322-125 du Code du sport

Art. 647 : « Droit de clore sa propriété » + Art. 1385 : « Responsabilité civile du gardien d’équidés » du Code Civil.

Secured By miniOrange