Accueil / Les différentes équitations / Les différentes équitations : le dressage

Les différentes équitations : le dressage

 L’histoire du dressage en équitation

Au XVIe siècle, l’équitation suit une évolution significative et devient ce que l’on appelle, un art noble. Poussé par leur esprit de grandeur, les souverains trouvent chez le cheval le moyen idéal d’exposer au public une image triomphante d’eux même. A cette époque, l’équitation a droit à tous les fastes et devient un loisir. Bon nombre de courtisans s’y adonneront pour se faire remarquer de la noblesse. C’est en 1550 que Federigo Grisone publie le premier traité d’équitation des temps modernes. L’équitation provoquera un tel succès auprès des gens nobles qu’elle sera enseignée pendant un temps au même titre que l’escrime et la danse.

Equitation dressage

En 1580, l’archiduc Charles de Habsbourg, frère de l’empereur Maximilien d’Autriche, fait construire un haras dans la ville de Lipizza. Son désir était d’avoir des chevaux prestigieux. Pour cela, il importera et sélectionnera des étalons en provenance d’Andalousie, de Castille et de Naples. De ces croisements, il obtiendra le Lipizzan.

chevaux ibérique dressage

En 1729, Charles VI, empereur d’Autriche, fonde la fameuse Ecole Espagnole de Vienne, gardienne des Lipizzans et de la haute équitation de tradition.

L’objectif du dressage

Le dressage a pour but de mettre en valeur le couple cheval-cavalier. Il s’agit d’effectuer sur un rectangle de 60m sur 20 différentes figures imposées. Les trois allures, pas trot et galop sont utilisées. Outre l’élégance des chevaux et des cavaliers, les juges apprécient les qualités techniques des figures réalisées ainsi que les facultés du cavalier à se faire obéir. Les figures sont exécutées selon un ordre croissant de difficulté. Des repères fixes sont situés sur les côtés et à l’intérieur du rectangle de présentation. Les candidats doivent impérativement respecter ces repères lors de la réalisation des figures.

cavalier de dressage

Le dressage favorise l’obéissance, l’équilibre, la souplesse et le développement musculaire du cheval. Celui-ci apprend à déplacer son poids et celui de son cavalier sur son arrière-main, partie qui sert à donner de l’impulsion. Le cavalier approfondira ses aptitudes à utiliser les aides naturelles. Durant l’entraînement, le cavalier fera répéter à son cheval les différents exercices jusqu’à ce qu’il les accomplisse avec grâce et légèreté.

Le dressage en travail

Votre avis sur le dressage

Vous pratiquez cette discipline et vous avez envie de raconter votre expérience? Partagez votre passion aux autres pour le dressage.

Cheval de dressage

Les équitations
ClassiqueDoma vaqueraWesternLes jeux équestres
Le saut d'obstacleReining
Le dressageBarrel Racing
Le concours complet d'équitation : Partie 1Le Trail
Le concours complet d'équitation : partie 2Bull Riding
Le TREC : Partie 1Equipement
Le TREC : Partie 2

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

5 + 2 =